Les aides pour rénover son logement (hors rénovation énergétique)

Vous êtes propriétaire du logement que vous occupez mais vous avez des ressources financières limitées et vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation pour des raisons autres qu'énergétiques.
Savez-vous que vous pouvez obtenir, sous condition, des aides de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) ?
Comment en bénéficier ? Et pour quelle finalité ? On vous explique tout.

En dehors des aides pour l'amélioration énergétique, d'autres aides existent, comme celles proposées par l'Agence nationale de l'habitat (Anah), à destination des personnes ayant des ressources limitées. 

Aujourd'hui, nous vous présentons l'aide « habiter facile » pour bien vieillir dans son logement ou pour adapter votre logement à votre handicap. 


1 - Quelles sont les conditions à remplir pour avoir accès aux aides de l'Anah ? 

Votre situation et votre logement :
  • Le logement doit avoir plus de 15 ans à la date de votre demande d'aide.
  • Le demandeur ne doit pas avoir bénéficié d'un prêt à taux zéro (PTZ) dans les 5 dernières années.
  • Le demandeur ne doit pas dépasser les niveaux de ressources suivants : 

Les travaux prévus :

  • Les travaux prévus ne doivent pas concerner la décoration du logement, ni relatifs à une construction neuve ou à un agrandissement.
  • Le montant minimum des travaux doit être de 1 500 €.
Les engagements du demandeur :
  • Les travaux ne doivent pas avoir débuté avant la demande. 
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel du bâtiment (sauf en cas d'auto-réhabilitation accompagnée qui permet de réaliser les travaux vous-même mais en étant assisté par un professionnel).
  • Le demandeur doit habiter le logement en tant que résidence principale pendant au moins 6 ans après la fin des travaux.

 L'aide « habiter facile » : pour bien vieillir dans son logement ou pour adapter votre logement à votre handicap

Pour quels types de travaux ?
Elle peut être demandée dans deux cas :
  • pour des travaux d'adaptation nécessaires au maintien dans le logement et qui vous facilitent la vie au quotidien. Il peut s'agir par exemple du remplacement d'une baignoire par une douche de plain-pied ou l'installation d'un monte-escalier électrique
  • pour des travaux consistant à faciliter l'usage du logement et à l'adapter à un handicap. Il peut s'agir par exemple de travaux permettant de rendre une pièce plus simple d'utilisation et plus accessible : élargissement des portes pour permettre le passage d'un fauteuil roulant, construction d'une rampe d'accès, etc.

Le montant de l'aide
Il est le même quel que soit le motif des travaux (pour mieux vieillir dans le logement ou pour l'adapter à un handicap).
pour le demandeur se situant dans la catégorie « ressources très modestes » (voir les tableaux de plafonds de ressources), l'aide est de 50 % du montant total des travaux HT dans une limite maximale de 10 000 €.
pour le demandeur se situant dans la catégorie « ressources modestes », l'aide est de 35 % du montant total des travaux HT, dans une limite maximale de 7 000 €.


2 - Comment faire une demande d'aide auprès de l'Anah ? 

  • Dans tous les cas, il est conseillé, tout d'abord, de contacter l'Anah au numéro suivant : 0 808 800 700 (service gratuit + prix d'appel) pour vous renseigner plus précisément sur les aides proposées et sur votre éligibilité.
  • Vous pouvez également vous renseigner directement sur la page de l'Anah.
  • Vous pouvez aussi vous rendre directement sur le service en ligne monprojet.anah.gouv.fr qui vous permet de faire vous-même la demande d'aide qui correspond à votre projet de travaux.

Prochain RDV ce mercredi 3 février pour la présentation des aides « Habiter sain » et « Habiter serein » pour améliorer et transformer votre logement.

0
Conseil municipal du 4 février 2021
Devis obligatoire : comment ça marche ?

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://blog.billy-berclau.fr/